Les Glorieuses de Bresse

La volaille de Bresse est à la fête quatre jours durant à la mi-décembre chaque année : les Glorieuses de Bresse sont un événement incontournable depuis 1862.

Marché-concours, mais aussi grande fête de la gastronomie française où l’on peut observer la volaille sous leur plus beau jour : les éleveurs mettent tout en oeuvre pour soigner toutes les étapes de finition, du plumage au toilage et au roulage, et ainsi avoir un espoir de remporter le Grand Prix d’Honneur et le Vase de Sèvres offert par le Président de la République. En échange de cette récompense, l’éleveur gratifié envoie sa meilleure volaille à l’Elysée, pour le dîner de Noël du Président de la République. Une tradition qui se perpétue chaque année. Tout doit être parfait le jour J.

Des personnalités viennent assister à cet événement : chefs cuisiniers, célébrités du spectacle ou bien encore gastronomes du monde entier ! Le grand public est également le bienvenu pour découvrir le monde de la volaille de Bresse… et pourquoi pas faire ses emplettes en prévision des fêtes de fin d’année.

En pratique

Les Glorieuses de Bresse se déroulent chaque année entre le 10 et le 22 décembre sur 4 sites :
– Louhans
– Pont-de-Vaux
– Montrevel-en-Bresse
– Bourg-en-Bresse

Entrée gratuite et ouverte au public le matin. Il est possible d’assister à une visite guidée du concours à Bourg-en-Bresse et Montrevel-en-Bresse, en groupe ou en individuel, avec les guides de l’Office de tourisme du Bassin de Bourg-en-Bresse (sur réservation).

Le +: la maison Giraudet propose un cours de cuisine à cette occasion pour apprendre à préparer une poularde de Bresse, girolles et safran avec sa quenelle de potimarron.

Mieux qu’un marché de Noël

Un marché des saveurs est adossé aux Glorieuses de Bresse à Bourg-en-Bresse. De nombreux producteurs régionaux font déguster et vendent toutes les spécialités locales: carpe, biscuits au maïs, terrines, vins du Bugey AOC, Bleu de Bresse, Comté AOP…
A Montrevel-en-Bresse, un pot-au-feu réunit participants et visiteurs en pleine matinée : convivialité assurée.
De nombreux restaurants se mettent aux couleurs de la volaille de Bresse et proposent des menus spéciaux à cette occasion.

Reine des volailles & volaille des rois

Les critères de l’AOP garantissent un élevage artisanal, un savoir-faire et surtout un bien-être de l’animal qui est suivi rigoureusement tout au long de sa vie par l’éleveur. Parmi les obligations imposées pour disposer du label : offrir au minimum 10 m² de prairie d’herbe par volaille, composer son alimentation de céréales (garanties sans OGM), de produits laitiers et bien sûr d’éléments naturels de la prairie. Toutes les volailles de Bresse sont issues du centre de sélection de Béchanne à Saint-Étienne-du-Bois.

Cet élevage se fait en 9 mois : de la naissance du poussin jusqu’à son 35ème jour, ce dernier est mis à l’abri dans une poussinière, nourri avec des aliments « du commerce ». Il est ensuite laissé en liberté dans une prairie herbeuse où il se nourrit lui-même. Du maïs et des produits laitiers lui sont servis en complément. 8 à 15 jours avant l’abattage, le poulet de Bresse est placé en épinette – cage pour engraisser les volailles – dans la pénombre. Cette période permet aux graisses issues de l’alimentation de pénétrer dans la chair des volailles, ce qui favorise le goût fondant et onctueux en bouche. Enfin, le poulet de Bresse est abattu pour être vendu et dégusté ! La durée de vie minimum du poulet de Bresse est de 4 mois, ce qui est bien plus qu’une volaille classique.

Il existe 4 sortes de volailles de Bresse : le poulet de Bresse, certainement le plus connu et le plus facilement reconnaissable grâce à ses pattes bleues, son plumage blanc et sa crête rouge. Pas de doute, la volaille de Bresse est bien française : un vrai emblème du territoire !
À ses côtés figurent la poularde de Bresse à la chair tendre et juteuse, la dinde de Bresse, et le chapon de Bresse qui est dégusté le plus souvent pendant les fêtes de fin d’année.

La volaille de Bresse AOP est considérée comme la quatrième merveille gastronomique du monde, après le foie gras, le homard et la truffe. C’est lors d’un concours gastronomique à Paris, en 1986, que des chefs et journalistes ont désigné la volaille de Bresse ainsi. Brillat-Savarin l’a, lui, qualifiée de « reine des volailles et volaille des rois ».