Contact - Un « quatre-heures » à Gravelles