Office de Tourisme de Bourg-en-Bresse Agglomération. Tél. : 04 74 22 49 40
< Retour
Ajouter

Jazz à Vienne - Zucchero

Adresse

rue du Cirque
38200 Vienne

Site internet

Ouverture

Jeudi 29 juin 2017 à 20h30.

À propos

Traduire cette description en Voir la traduction originaleTraduit par Google
Sa voix éraillée et ses hits internationaux (Diavolo In Me, Senza Una Donna, Il Volo, Baila Morena…) ont fait de Zucchero l’un des artistes transalpins les plus populaires en Europe et dans le monde. Révélé il y a tout juste trente ans avec son quatrième opus, l’Italien, son chapeau sudiste et sa voix de rogomme ont depuis croisé la route de Joe Cocker et BB King (ses idoles), Miles Davis, Jeff Beck ou Eric Clapton.
Au fil d’une douzaine d’albums sous son nom, Zucchero a également bénéficié de la collaboration de légendes internationales du blues et du rhythm’n’blues telles que Ray Charles ou Rufus Thomas, pilier historique du label Stax. Adelmo “Le Sucre” Fornaciari s’est fait peu à peu une spécialité de duos prestigieux et parfois convenus avec Paul Young, Bryan Adams, Bono, Luciano Pavarotti, Elton John ou Tom Jones. Ses duos sont réunis sur la compilation Zu & Co de 2004. En 1987, l’album Blue’s propulsait brusquement le chanteur en tête des classements et des ventes de disques de la Péninsule. Depuis, le Zu d’Émilie-Romagne (il y est né en 1955) a vendu plus de soixante millions d’albums ! Après le triomphe de sa tournée de 2013, après un retour chauffé au rauque sur les planches de l’Olympia en novembre 2016 (Black Cat Live tour, du nom de son dernier album en date : Black Cat), l’emblème italien du rhythm’n’blues débarque enfin au Théâtre Antique.

Chanteuse et harpiste, compositrice, productrice, Laura Perrudin s’est fait connaître en 2015 avec Impressions, un premier album salué par la critique : Sélection du Monde, de FIP, des Inrocks ou encore de la BBC.
Son deuxième enregistrement, finalisé au Studio Greenhouse de Reykjavik par Valgeir Sigurosson, vient de paraître et s’intitule Poisons & Antidotes. Suspendues dans un espace temps assez insaisissable, les chansons ont été intégralement sculptées à partir de la voix de Laura et de sa harpe amplifiée, préparée. L’antique instrument à cordes y plonge dans l’univers ouaté des traitements électroniques. On pense à Amon Tobin, à Björk, Portishead ou encore Flying Lotus, mais aussi à Debussy, Ravel ou Wayne Shorter. Nourrie de fait par le jazz et formée au classique, la jeune artiste évolue en funambule sur des fils ténus qui relient la pop à l’expérimental. Elle mêle un groove profond aux textures les plus oniriques, le pictural au narratif, la spontanéité du live à la maniaquerie technique des productions digitales.

Tarifs

Moyens de paiement

Carte bancaire/crédit, Chèque, Espèces

Langues parlées

Français

Distinctions

  • Viarhona
  • Label Vignobles et Découvertes
Jazz à Vienne